Foire Aux Questions

Qu'est ce que L'hyperlasie prostatique?

Hyperplasie prostatique bénigne (BPH) est une évolution naturelle  de la prostate qui va augmenter de taille. Cette augmentation de volume va bloquer le conduit par lequel passe l’urine avant de sortir

Qu'est ce que l'embolisation de l'artère prostatique?

L’embolisation de l’artère prostatique est une méthode non-chirurgicale pour traiter une prostate de grande taille en bloquant les artères qui alimentent la glande pour la faire rétrécir. Elle est réalisée par un radiologue interventionnel, plutôt que par un chirurgien, et est une alternative à une opération TURP (résection trans urétrale de la prostate).

Il s’agit d’une méthode simple avec peu de risques et notamment quasiment pasde complication de dysfonction sexuelle

Quel diagnostique?

Les symptômes de l’HBP comprennent des problèmes d’urination, comme un faible débit d’urine, des impériosités pour uriner, l’impossibilité de vider la vessie et l’obligation de se lever fréquemment la nuit pour uriner, des fuites urinaires.

Quel Traitement?

Les symptômes modérés peuvent être traités par médicaments pour détendre les muscles lisses de la prostate et du col de la vessie, réduire la taille de la prostate .

Lorsque le traitement médical est insuffisant, les patients peuvent être traités chirurgicalement. Les traitements chirurgicaux actuels comprennent la résection transurétrale de la prostate, la chirurgie au laser, l’électrovaporisation transurétrale et la prostatectomie ouverte. L’intervention chirurgicale entraine quasi systématiquement une éjaculation rétrograde et comporte un risque de complications, notamment des saignements, des infections, des sténoses, de l’incontinence et des dysfonctions sexuelles.

L’embolisation de l’artère prostatique pour l’HBP consiste à injecter de petites particules dans les vaisseaux sanguins qui alimentent la prostate. Cela bloque l’approvisionnement en sang, dans le but de réduire la prostate.

Pourquoi devrais-je avoir besoin d'une embolisation de l'artère prostatique?

D’autres tests que vous avez faits ont montré que vous souffrez d’une hypertrophie de la prostate, et que cela vous cause des symptômes considérables.

Qui fera l'embolisation de l'artère prostatique?

​​Un médecin spécialement formé appelé radiologue interventionnel. Les radiologues interventionnels possèdent une expertise particulière dans l’utilisation d’appareils à rayons X, ainsi que dans l’interprétation des images produites. Ils doivent regarder ces images tout en effectuant la procédure. Par conséquent, les radiologues interventionnels sont les personnes les mieux formées pour insérer des aiguilles et des cathéters fins dans les vaisseaux sanguins, à travers la peau, et les placer correctement.

Comment puis-je me préparer à l'embolisation de l'artère prostatique?

Vous serez admis en hôpital de jour pour une procédure ambulatoire avec retour chez vous le même jour. Vous devez être à jeune quatre heures à l’avance  (solides et liquides). Vous pouvez recevoir un sédatif pour soulager l’anxiété. On vous demandera de mettre une blouse d’hôpital. Comme la procédure est généralement effectuée en utilisant la grosse artère dans l’aine, vous pouvez être invité à raser la peau autour de cette zone.

Si vous avez des allergies, vous devez en informer votre médecin. Si vous avez déjà réagi  à l’injection de produit de contraste intraveineux (le colorant utilisé pour les scanners), vous devez également en informer votre médecin.

Où est-ce que ce déroulera la procédure?

Généralement dans une salle de vasculaire avec des rayons X, qui est adaptée pour des procédures de radiologies interventionnelles spécialisées.

Que se passe-t-il au cours de l'embolisation de l'artère prostatique?

Vous serez allonger sur la table de rayons X, généralement sur le dos. On vous mettra une aiguille dans une veine dans votre bras, de sorte que le radiologue puisse vous donner un sédatif et des analgésiques. Une fois en place, cela ne causera aucune douleur. Vous pouvez également avoir un dispositif de surveillance attaché à votre poitrine et le doigt. Le radiologue interventionnel  sera habillé de façon stérile. La peau près du point d’insertion, probablement l’aine, sera frottée avec un antiseptique, puis la plupart du reste de votre corps  sera couvert d’un drap stérile

La peau et les tissus plus profonds en regard de l’artère de l’aine seront anesthésiés avec de l’anesthésique local, puis une aiguille sera insérée dans cette artère. Une fois que le radiologue interventionnel est convaincu que cela est correctement positionné, un  guide est placé à travers l’aiguille, et dans cette artère. Puis l’aiguille est retirée permettant à un tube fin en plastique, appelé cathéter, d’être placé sur le guide et inséré dans l’artère.

Le radiologue interventionnel utilisera l’équipement de rayons X pour s’assurer que le cathéter  soit ensuite déplacés  et positionnés dans l’artère qui  irrigue la prostate. Ces artères sont assez petites et assez variables. Un colorant spécial X-ray, appelé contraste, est injecté dans le cathéter dans ces artères de la prostate, ce qui peut vous donner une sensation de chaleur dans le bassin. Une fois l’approvisionnement en sang de la prostate a été identifié,  un fluide contenant des milliers de particules minuscules est injecté par le cathéter dans ces petites artères qui nourrissent la prostate. Cela isole ces petits vaisseaux sanguins et les bloque afin que la prostate  soit privéde son approvisionnement en sang.

Les artères prostatiques droite et gauche doivent être bloquées de cette façon. A la fin de la procédure, le cathéter est retiré et le radiologue interventionnel appuie ensuite fermement sur le point d’entrée de la peau pendant plusieurs minutes, pour éviter tout saignement.

Quel est la durée de la procédure?

La situation pour chaque patient est différente et il n’est pas toujours facile de prévoir la complexité ou la simplicité de la procédure. Certaines embolisations de l’artère prostatique ne prennent pas très longtemps, peut-être une heure. D’autres embolisations peuvent être plus longues jusqu’à deux heures

Après l'intervention, que ce passe-t-il?

Vous serez ramené en salle de reveil. Les infirmières effectueront des observations de routine, comme prendre votre pouls et la pression artérielle, afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’effets indésirables. Ils examineront également le point d’entrée de la peau pour s’assurer qu’il n’y a aucun saignement de celui-ci. Une fois la douleur contrôlée, vous serez transféré dans votre chambre. Vous resterez au lit pendant 2h. Vous serez habituellement autorisé à rentrer chez vous après quatre à six heures. Une fois que vous êtes à la maison, vous devriez vous reposer pendant trois ou quatre jours. On vous prescrira des analgésiques si nécessaire

Si vous avez des allergies, vous devez en informer votre médecin. Si vous avez déjà réagi  à l’injection de produit de contraste intraveineux (le colorant utilisé pour les scanners), vous devez également en informer votre médecin.

Est-ce que la procédure est douloureuse?

Lorsque l’anesthésique local est injecté, cela pourra vous piquer un peu. Par la suite vous ne sentirez plus rien

Quels sont les résultats de l'embolisation prostatique?

Les résultats des études sont excellentes. Plus de 70% des hommes obtiendront une amélioration symptomatique après PAE avec une réduction des volumes de la prostate et une augmentation des débits urinaires. L’impossibilité de rentrer dans les artères prostatiques peut entraîner des échecs techniques dans environ 10% des cas. En cas d’échec, une chirurgie TURP traditionnelle peut être proposée.

Si vous avez des allergies, vous devez en informer votre médecin. Si vous avez déjà réagi  à l’injection de produit de contraste intraveineux (le colorant utilisé pour les scanners), vous devez également en informer votre médecin.

Y'a-t-il des complications?

L’embolisation de l’artère prostatique est une nouvelle procédure. À partir des données publiées elle semble être sûr, mais il y  toujours un risque de complications qui peuvent survenir, comme avec tout traitement médical.

Il peut parfois y avoir une petite ecchymose, appelée hématome, autour du site où l’aiguille a été insérée, et c’est tout à fait normal. Si cela devient une ecchymose importante.

La plupart des patients ressentent de la douleur après; C’est généralement faible. Très occasionnellement une sonde  urinaire peut avoir besoin d’être placé.